Accueil du site
Accueil / LES EXPOSITIONS / La grande Galerie / Paysages d’ici, 30 ans d’acquisitions du musée Hébert
Votre barre d'outils Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter la taille de la police (grande).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Envoyer à un ami

LES EXPOSITIONS

Paysages d’ici, 30 ans d’acquisitions du musée Hébert

L’enrichissement des collections est une des missions fondamentales du musée et la marque de sa vitalité. Il permet d’asseoir son identité, de renforcer certains aspects des collections et de ranimer l’intérêt du public. La politique d’acquisition –achats et dons– est fondée sur l’orientation du musée et l’engagement des élus du département. Elle s’organise en fonction des opportunités qui s’offrent au conservateur et des personnalités qui soutiennent le musée, collectionneurs, amis de musée, artistes. Le musée Hébert, lui-même issu d’une donation faite en 1979 au Conseil général de l’Isère, s’attache depuis trente ans à élargir ses collections dans trois grandes directions : les œuvres d’Hébert, celles de ses amis, les œuvres des artistes dauphinois. Ce faisant, il offre aux visiteurs des tableaux inédits qui viendront côtoyer les œuvres existantes déjà exposées, renouvelant l’accrochage permanent ou les possibilités d’expositions temporaires.


Adolescent, Hébert avait fait ses premières études sur le motif dans la campagne dauphinoise. Le paysage, sujet de prédilection pour lui, a toujours figuré en bonne place parmi les œuvres d’amis qu’il collectionnait. Le donateur, René Patris- d’Uckermann, a laissé des tableaux de l’école dauphinoise du XXe siècle, ceux de Jules Flandrin, Gabriel Fournier, Lucien Mainssieux,... Depuis sa création, le musée a complété régulièrement ses collections avec les œuvres de Jean Achard, Charles Bertier, Laurent Guétal, Ernest Hareux, Claude Pollet, Théodore Ravanat, François Ravier. Autant d’artistes qui nous rappellent qu’Hébert a toujours participé aux expositions de la Société des Amis des Arts de Grenoble, aux côtés de ses compatriotes qu’il recevait et conseillait volontiers, soit à La Tronche, soit à Paris. L’exposition « Paysages d’ici » nous permet de voir quelques-unes de ces œuvres dont certaines pour la première fois.

Du 15 mars au 18 octobre 2010

| | |