Accueil du site
Accueil / LES EXPOSITIONS / La grande Galerie / Instantanés à la villa Médicis par Gabrielle Hébert
Votre barre d'outils Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter la taille de la police (grande).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Envoyer à un ami

LES EXPOSITIONS

Instantanés à la villa Médicis par Gabrielle Hébert

L'exposition

La photographie est en plein essor lorsque le peintre Ernest Hébert arrive avec sa jeune épouse Gabrielle pour son second directorat à l’Académie de France à Rome (1885-1890). Un nouveau procédé au gélatino-bromure d’argent (1880) permet depuis peu d’abaisser le temps de pose au vingt-cinquième de seconde et de passer de la photographie posée à la photographie instantanée. Les plaques de verre désormais préparées industriellement deviennent accessibles à une clientèle plus large. Cette nouvelle technique, alliant la rapidité à la facilité d’utilisation, ouvre la voie aux photographes amateurs.

Munie d'un des premiers appareils portables, Gabrielle Hébert va prendre entre 1888 et 1894 plus de 1600 instantanés sur plaques de verre. Epouse du directeur, elle réalise un reportage exceptionnel sur la vie quotidienne à la villa Médicis : montrant Hébert au travail ainsi que les pensionnaires dans les ateliers, peintres et sculpteurs avec leurs modèles, fixant leurs excursions dans les environs de Rome...

Du 12 mai 2007 au 15 mars 2008

La publication

| | |